Jour 22/80 — Perdus

Le tour de Londres en 80 jours

En ces temps d’incertitude, j’ai besoin d’une ligne de vie, d’un horizon ; j’ai donc — de façon quelque peu arbitraire, je l’admets — fixé une date. Le 1er avril sera mon horizon ; et ma ligne de vie, les 80 jours qui m’en séparent.

Et comme le temps n’est pas aux tours du monde, je vous propose un « Tour de Londres en 80 jours » : Quatre-vingt impressions de Londres, quatre-vingt histoires, lieux, pensées issu(e)s de mon expérience de cette ville formidable et affolante.

Jour 22 : Perdus

« Ce qui se passe à Canary Wharf reste à Canary Wharf » me dit mon ami alors que nous courrons comme des âmes perdues dans les couloirs en verre de ce quartier futuriste de la ville.

Avec ses grandes tours et ses connexions souterraines interminable, Canary Wharf est un endroit étrange ; très différent du « Vieux Londres », ce quartier truffé d’œuvres d’art public mélange espaces publics modernes, nouveaux bâtiments à l’aspect surprenant, une gare ferroviaire flottante, et le Musée de Londres Docklands (qui est à mes yeux la branche la plus intéressante du Musée de Londres, avec ses expostitions sur l’histoire des Docklands et sur la traite d’esclaves).

Tirant son nom des échanges maritimes avec les Îles Canaries, le Wharf est un centre financier de plus en plus important à Londres. Il est donc principalement composé de bureaux, même si les authorités tentent aujourd’hui d’y attirer également de nouveaux résidents. Et comme tout y est grand et neuf et semblable au premier regard, il est très facile de s’y perdre.

C’est ce que nous avons découvert, mes amis et moi, lors de notre première visite. Innocents « étudiants guides », nous avions été explorer les lieux, mais quand l’heure fut venue de retourner à la station de métro… tout se ressemblait ; nous tournions en rond, essayant différentes directions mais se retrouvant chaque fois à notre point de départ — on se serait cru dans le film Un jour sans fin. Ah, la honte ! De futurs guides touristiques perdus… mais après tout, n’est-ce pas comme cela qu’on apprend le mieux ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.