Jour 13/80 — Cathédrale

Le tour de Londres en 80 jours

En ces temps d’incertitude, j’ai besoin d’une ligne de vie, d’un horizon ; j’ai donc — de façon quelque peu arbitraire, je l’admets — fixé une date. Le 1er avril sera mon horizon ; et ma ligne de vie, les 80 jours qui m’en séparent.

Et comme le temps n’est pas aux tours du monde, je vous propose un « Tour de Londres en 80 jours » : Quatre-vingt impressions de Londres, quatre-vingt histoires, lieux, pensées issu(e)s de mon expérience de cette ville formidable et affolante.

Jour 13 : Cathédrale

« Le jour s’est levé sur les marches de Saint-Paul
Au milieu d’oiseaux une vieille femme
Vient s’asseoir simplement tout en appelant les gens
« Hep ! Mes petits vous réclament »
(Mary Poppins)

J’ai une tendresse particulière pour la cathédrale St Paul depuis la première fois que je l’ai vue, il y a plus de vingt ans… dans Mary Poppins.

Et pourtant je n’y ai mis les pieds pour la première fois que bien plus tard. Je commençais ma formation de Guide Touristique Blue Badge, et St Paul était au programme donc j’y suis allée.

Je n’oublierai jamais cette première visite. Je ne savais rien du batiment ni de son histoire ; je n’étais pas religieuse ; mais j’ai été conquise dès l’instant où j’y ai mis les pieds.

Lentement, j’ai commencé mon exploration de l’immense cathédrale (bizarrement, elle semblait bien plus grande à l’intérieur qu’il ne m’avait semblé à l’extérieur). Arrivée sous le dome, je me suis arrêtée un moment pour profiter de cette abondance d’espace autour de moi. Puis j’ai décidé de monter.

Il y a 528 marches jusqu’à la Galerie Dorée (« Golden Gallery ») qui permet de marcher autour du dome. L’ascension n’était pas facile : les marches étaient étroites, l’escalier bas de plafond. Respirant profondément pour tenter de calmer ma claustrophobie naissante, je tentais de me raisonner. « Cette cathédrale est debout depuis des centaines d’années, il n’y a aucune raison qu’elle s’écroule justement aujourd’hui sous tes pieds. Respire. Tout va bien se passer. »

La montée semblait infinie. Puis tout à coup, un rayon de soleil et j’y étais : en haut du dôme de la cathédrale St Paul, à l’extérieur, avec du vent dans les oreilles et une vue magnifique de Londres sous les yeux. Une véritable sensation d’être le roi (ou devrais-je dire la reine ?) du monde.

Au fil des années suivante, j’ai obtenu ma qualification de Guide Touristique Blue Badge et j’ai plein de chose sur l’histoire du batîment, ses connexions historiques, son art moderne, ses secrets. Si vous venez à Londres un jour, je me ferai un plaisir de les partager avec vous… ainsi que de tenter autant que possible de vous transmettre l’enthousiasme qui ne m’a pas quitté depuis cette première visite.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.